Approche et méthodologie de préparation du QSR 2017 en Méditerranée

Le QSR MED 2017 suit un modèle qui est le fruit de la collaboration des Parties contractantes, basée sur la structure de la Stratégie à moyen terme d’ONU Environnement/PAM 2016-2021 et de l’IMAP, par le biais des Groupes de correspondance de l’approche écosystémique sur le suivi et du Groupe de coordination de l’approche écosystémique. L’approche utilisée par les Programmes des mers régionales (c’est-à-dire OSPAR) a également été considérée, tout comme les travaux mis en œuvre au niveau international, comme le Processus régional de la Deuxième évaluation des océans mondiaux ou encore le processus de mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, en particulier ses Objectifs de développement durable relatifs aux océans.

Compte tenu de la disponibilité limitée des données et du fait que la mise en œuvre d’IMAP en est à ses débuts puisque plusieurs pays sont en train de réviser leurs programmes de surveillance nationaux afin de les rendre conformes à IMAP, l’approche visant la préparation de QSR MED 2017 reflète les contraintes en temps et les lacunes en matière de données des indicateurs communs IMAP. L’approche utilisée s’est appuyée sur toutes les données disponibles des indicateurs communs IMAP, comme les données du Programme de surveillance MEDPOL. Pour prendre en compte et compléter les lacunes en matière de données, les données d’entrée issues de plusieurs sources ont également été utilisées, le cas échéant. Les indicateurs potentiels n’ont pas été évalués car ils nécessitent des tests approfondis. Chaque évaluation d’indicateur fournit toutes les sources d’information utilisées, les évaluations, les rapports, les publications et les informations fournies par les Parties contractantes et les autres partenaires. Il peut s’agir d’informations issues des rapports nationaux sur la mise en œuvre de la Convention de Barcelone et ses protocoles, la mise en œuvre des Plans d’action nationaux (PAN), les Programmes d’aménagement côtier (PAC) ainsi que des conclusions provenant de la mise en œuvre au niveau régional et national des politiques, programmes et projets concernés.

De ce fait, le QSR MED 2017 permet, par le biais d’une compilation systématique des Fiches d’évaluation pour tous les indicateurs communs IMAP, de présenter les conclusions de l’état de la mise en œuvre des méthodes d’évaluation adaptées, d’identifier l’état des informations disponibles et nécessaires pour l’évaluation des indicateurs communs IMAP, de fournir des informations sur l’état des écosystèmes marins et côtiers et, dans la mesure du possible, d’identifier des tendances sous la forme d’évaluations qualitatives et quantitatives, notamment des graphiques et des présentations dynamiques, le cas échéant. Il permet également de déterminer les lacunes en matière de connaissance et de définir les orientations clés pour y remédier, avec pour objectif la mise en œuvre réussie de la phase initiale d’IMAP (2016-2019). Il fournit, pour chaque pôle, des études de cas qui ont été soumises aux Parties contractantes et aux partenaires.

L’évaluation QSR pour tous les indicateurs communs IMAP a été présentée et examinée lors des réunions des Groupes de correspondance de l’approche écosystémique (sur la biodiversité, la pollution, les déchets marins, les côtes et l’hydrographie), du Groupe de coordination de l’approche écosystémique et des points focaux des composants PAM respectifs (MEDPOL, CAR/ASP, REMPEC, CAR/PAP), et elle a été modifiée en conséquence.

La publication de ce rapport est donc un évènement unique pour le PAM, grâce aux efforts conjoints et intégrés des Parties contractantes, du Secrétariat, des composants du PAM et des partenaires.